Spectacle 2019


L'Importance d'être constant

d'Oscar Wilde

 

 Une comédie frivole pour gens sérieux

 


 

Lady Bracknell (tante d'Algernon) | Valérie Lobsiger

Algernon (neveu de Lady Bracknell)  | Jérémie Millot

Gwendoline (fille de Lady Bracknell) | Blandine Guignier

Jack (ami d'Algernon, tuteur de Cécile) Vincent Laurent 

Miss Prism (gouvernante de Cécile) | Christine Mühlemann

Le révérend Chasuble | Yves Seydoux 

Cecily (pupille de Jack) | Laura Perigaud

Lane (majordome d'Algernon) |Yari Maltese

Merriman (majordome de Jack) | Jean-François Perrochet 

 

MISE EN SCÈNE | Paul Pignat

 

 




«À la fin du XIXe siècle, deux amis, tous deux gentlemen, Algernon Moncrieff et Jack Worthing, découvrent par hasard qu'ils emploient régulièrement, pour fuir leurs obligations sociales, familiales ou professionnelles, un stratagème identique : Jack, qui habite à la campagne, s'est inventé un frère débauché prénommé Constant et vivant à Londres, frère qui lui donne l'occasion d'échapper pour un temps aux pesantes responsabilités que lui confère l'éducation de sa jeune pupille, Cecily. A l'inverse, son ami Algernon, qui réside à Londres, a imaginé un ami invalide nommé Bunbury, dont la santé fragile constitue un excellent prétexte pour échapper aux corvées mondaines de la capitale. A Londres, Jack, sous l'identité de Constant, projette d'épouser la ravissante Gwendolen, qui est aussi la cousine d'Algernon (vous suivez toujours ?). Or, ce dernier, de son côté, se rend dans la demeure rurale de Jack en se faisant passer pour Constant Worthing, le frère dépravé de Londres. Il y fait la connaissance de la charmante Cecily, qui s'éprend aussitôt de lui, si bien que les deux tourtereaux envisagent de se fiancer séance tenante. Mais Jack rentre de Londres plus tôt que prévu, en habit de deuil, pour annoncer la mort subite de son frère Constant, tandis que les deux jeunes filles, Cecily et Gwendolen, qui viennent de se rencontrer et se sont juré une amitié éternelle, découvrent qu'elles ont toutes deux reçu, à quelques heures d'intervalle, une promesse de mariage d'un certain Constant Worthing...»

Résumé d'après Ars  legendi, un peu de littérature dans ce monde de brutes... par Elizabeth Bennet